Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 12:06
Livre à vendre !

Grâce à votre grande générosité lors du financement participatif, j'ai pu auto-édité mon livre illustré petite enfance (à partir de 2-3 ans) "Petit Léon a plein de surnoms" ! ! !

Il est en vente à 8€ (+ 3€ si frais d'envoi)
Optionel : prix libre pour une dédicace

Faire-Part de naissance du livre "Petit Léon a plein de surnoms" + Contact

Faire-Part de naissance du livre "Petit Léon a plein de surnoms" + Contact

Pour me contacter :

darben[at]hotmail.fr

06 12 58 72 07

 

 

Extrait du livre "Petit Léon a plein de surnoms"

Extrait du livre "Petit Léon a plein de surnoms"


Le paiement peut se faire par virement bancaire en me demandant mon code IBAN par mail.

 

Ou par chèque à :

Benoît Daroussin

Chemin de Birol

24150 Lalinde

Arrivée des "Petits Léon" le 14 décembre 2015

Arrivée des "Petits Léon" le 14 décembre 2015

Merci à vous,

le papa du Petit Léon.

Livre à vendre !
Published by Darben - dans Livre
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 17:32
Mon bébé arrive !

Contribuez à la naissance du Petit Léon en cliquant là

Je suis heureux d'utiliser Ulule pour cet album dans lequel justement le dialogue tient une place centrale car c'est un outil collaboratif par lequel vous pouvez pleinement contribuer à mon projet. N'hésitez-pas à en parler autour de vous, partager l'info dans vos réseaux, pensez aussi à vos neveux, nièces, jeunes parents, amis... un grand merci d'avance !

C'est donc grâce à votre soutien par ce financement participatif que Petit Léon va pouvoir enfin voir le jour !

Maintenant, à vous de jouer !

Encore merci,

Son papa (pas peu fier)

Mon bébé arrive !
Published by Darben
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 20:37
Devoirs, contrôles et examens des délégués

 

C'est à Saint André de Valborgne, petit village dans le Gard, que le premier groupe de citoyens tirés au sort a été élu dans une élection municipale !

 

Premier pas pour que les citoyens s'assurent que leurs volontés ne soient pas trahies par les représentants : les filmer dans l'exercice de leur fonction et rendre public l'enregistrement.

 

Malgré une législation claire à ce sujet, le maire refuse la présence de la caméra et va jusqu'à annuler les conseils municipaux.

 

Les membres du conseil municipal, dans l’exercice de leur mandat public, ne peuvent s’opposer à l’enregistrement des séances.
Cet enregistrement n’est pas de nature à porter atteinte au droit à l’image protégé par le code civil dans le cadre de la vie privée puisqu’il concerne les élus dans l’exercice de leurs fonctions.

La CNIL

Reportage-immersion dans le village et sa mairie (51 mn)

Mine d'informations (description de la situation du village à la vidéo 2/3)

Incendie de la voiture d'un des principaux soutiens de la liste citoyenne et lanceur d'alerte sur le "laissez faire" de la commune concernant la pollution environnementale

Incendie de la voiture d'un des principaux soutiens de la liste citoyenne et lanceur d'alerte sur le "laissez faire" de la commune concernant la pollution environnementale

 

Pour se tenir informé : http://democratie-saintandredevalborgne.com/recemment/

 

Les actions avancent pour faire aboutir les 6 plaintes déposées contre le maire de St-André-de-Valborgne et sa majorité, notamment pour menace de mort, violences, et faux et usage de faux et débloquer la situation de ce côté là.

http://www.objectifgard.com/2014/08/04/st-andre-de-valborgne-a-la-mairie-lopposition-depose-plainte-pour-menace-de-mort/comment-page-1/

 

Comme dit dans les vidéos ci-dessus, l'un des élus de la liste du maire qui n'acceptait plus ses méthodes, a rejoint la liste tirée au sort. Si un autre fait de même, la liste citoyenne devient majoritaire et les citoyens de la commune pourront alors décider eux-mêmes et directement de ce qui se fera ou non.

 

Rappelons qu'à Vandoncourt, village du Jura, c'est depuis 1971 que tous les citoyens construisent ensemble la vie de la cité, permettant d'innover dans les solutions écologiques, de faire revenir les jeunes, et des tas d'autres choses...

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/11/02/271-vandoncourt-un-village-auto-gere-depuis-1971

 

Rappelons également qu'en France le contrôle des élus et du respect de leurs promesses ne se fera vraisemblablement pas tant que nous n'écrivions notre constitution citoyenne car les mandats impératifs sont non légaux dans notre constitution actuelle :

 

Tout mandat impératif est nul

Article 27 de notre anti-constitution

 

Cela veut dire que le représentant peut agir en tous domaines à sa guise car il n'est pas tenu de respecter ses engagements pris devant ses mandants.

Le mandat impératif est le pouvoir délégué à un individu en vue de mener une action selon des modalités précises auxquelles il ne peut déroger.

 

Soutenu notamment par Rousseau, le mandat impératif est l'un des éléments d'une bonne constitution protectrice des abus de pouvoir mais il est logiquement rejeté par les hommes de pouvoir qui les écrivent.

 

 

La souveraineté ne peut être représentée par la même raison qu’elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale, et la volonté ne se représente point. [...] Les députés du peuple ne sont donc ni ne peuvent être ses représentants, ils ne sont que ses commissaires ; ils ne peuvent rien conclure définitivement.

Jean-Jacques Rousseau, dans Du contrat social

Puisque les hommes de pouvoir sont en conflits d'intérêts pour écrire de bonnes règles du pouvoir : écrivons nous-même notre constitution

Published by Darben
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 05:03

  Tele-copie-3.JPG

 

 

Si la télévision est capable d'offrir des programmes intéressant, ses ondes diffusent la majorité du temps un message d'assoupissement et de soumission massive.

 

S'informer sur le fonctionnement des médias c'est ne plus vouloir être informé par eux.

 

 

En 2004, Patrick Le Lay, PDG de TF1 affirmait :

"Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible."

 

Ce n'est évidemment pas avec ces propos que l'équipe de Bouygues a remporté la concession de la première chaîne lors de sa privatisation en 1987. Patrick Le Lay déclarait alors plutôt le contraire :

"Une chaîne de télévision qui prétend être la première en France ne peut pas le rester uniquement sur la diffusion des programmes les plus simples à absorber.[...] La culture française est menacée, c'est vrai. Mais la culture française doit résister. Parce que la culture, elle exprime le besoin et le désir de vivre ensemble, parce que la culture exprime une vraie communauté de mémoire, une vraie communauté de projet."

 

 


Le documentaire de Pierre Carles ("Pas vu, pas pris", "Enfin pris"...) "Fin de concession" explique entre autre que la commission du CSA est chargée de vérifier tous les 10 ans que le cahier des charges de TF1 est bien respecté. Si la promesse d'être la chaîne de la culturel n'est pas tenu, un nouvel appel d'offre doit être effectué

 


 

 

 


 

   
 

 


   Ainsi si Le Lay ne craint pas de montrer que Bouygues a renié ses promesses de chaîne culturelle c'est probablement que les membres du CSA sont nommés par le président de la république (qui nomme également le président du groupe France-télévision).

Cette non séparation des pouvoirs politiques et médiatiques digne d'une dictature a pour autre effet de favoriser les chaînes commerciales et écarte celles associatives.

L'une d'elles, ZALEA TV ("TéléviZone d’Action pour la Liberté d’Expression Audiovisuelle"), fait un tour de table du CSA après que celui-ci se soit conduit comme un organe de censure en l'interdisant d'entrer sur la TNT car non "adaptée au contexte politique" :

 

 


 

"Nous rétablirons l'indépendance des médias, qui doit être absolue, c'est un des piliers d'une société démocratique"

affirmait Aurélie Filipetti alors en campagne.

"Indépendance absolue" ?

Est-ce à dire que le gouvernement compte créer une structure indépendante où le pouvoir médiatique serait absolument séparé des autres pouvoirs y compris financier ?!!

 

Oh, pardon ! J'oubliais que les politiques ne sont pas tenu de réaliser les promesses qu'ils nous font pour gagner les élections.

 

Au lieu de ça, le 6 mai 2013, Aurélie Filipetti annonce un projet de loi selon lequel "le président de la République ne nommera que le président de l’institution au lieu de 3 membres" précédemment, le CSA passant de 9 à 7 membres.
Et c'est ça qu'elle appelle "l'Indépendance absolue" ?
Il est évident qu'il faudra être bien plus radical que ça pour y arriver.
Et le CSA n'est pas le seul problème.



Comment se sortir des la collusion entre journaliste, politique et financier ?
Sans doute que là encore le problème vient de l'oligarchie, ce petit groupe qui nous dirige.
Mais cela ne s'apprend pas à la télé.

 

 

  Malcolm X disait :

"Si vous n'y prenez pas garde, les médias finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs."

Et pour cause : les médias sont le reflet de ceux qui ont le droit de s'y exprimer.
Internet offre cette possibilité à tous.
Benjamin Bayart écrivait « l’imprimerie a permis au peuple de lire, Internet va lui permettre d’écrire »
Alors explorons ce "cerveau collectif", exprimons-nous et créons !



Ceci n'est qu'un des multiples domaines à changer pour le bien commun.
Il me semble intelligent de s'en prendre à la cause commune des injustices,
programmées dans notre Constitution.

Il me paraît évident que l'indépendance des médias, ainsi que tous les autres pouvoirs,
devrait être inscrite dans notre Constitution.
Elle a échoué à fixer les règles du Pouvoir car ce sont des hommes de pouvoir qui l'ont écrite :
Michel Debray, ami du général De Gaulle lui écrit une constitution à sa démesure,
ne protègeant pas le peuple des abus de pouvoir.

Pour se prémunir de ce conflit d'intérêt flagrant et avoir une Constitution légitime :


 



 


Published by Darben
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 18:27

Evo Morales

 

 

Cette blague populaire d'amérique latine,

évoquée par le président bolivien Evo Morales,

montre le niveau de conscience de la domination mondiale par l'empire américain.

 

" là où il y a un Ambassadeur des USA, il y a un coup d’État (…),

le seul pays où il n’y a pas de coup d’État sont les USA

affirmait Evo Morales à la tribune de l'ONU

 

 

Liste des pays agressés par les Etats-Unis :
Chine : 1945-46.
Syrie : 1949.
Corée : 1950-53.
Chine : 1950-53.
Iran: coup d’état de 1953.
Guatemala: 1954.
Tibet: 1955-70.
Indonésie: 1958.
Cuba: 1959.
République démocratique du Congo: 1960-65.
Iraq: 1960-63.
République Dominicaine : 1961.
Vietnam : 1961-73.
Brésil : 1964.
Congo belge : 1964.
Guatemala: 1964.
Laos: 1964-73.
République Dominicaine: 1965-66.
Pérou: 1965.
Grèce: 1967.
Guatemala: 1967-69.
Cambodge : 19669-70.
Chili : 1970-73.
Argentine : 1976.
Turquie : 1980.
Pologne : 1980-1981.
El Salvador : 1981-92.
Nicaragua : 1981-1990.
Cambodge : 1980-95.
Angola : 1980.
Liban : 1982-84.
Grenade : 1983-84.
Philippine : 1986.
Lybie : 1986.
Iran : 1987-88.
Lybie : 1989.
Panama : 1989-90.
Iraq : 1991.
Koweït : 1991.
Somalie : 1992-94.
Iraq : 1992-96.
Bosnie : 1995.
Iran : 1998
Soudan : 1998.
Afghanistan : 1998.
Yougoslavie -Serbie : 1999.
Invasion de l’Afghanistan : 2001.
Invasion de l’Iraq : 2002-2003.
Somalie : 2006-2007.
Iran : le pays subit actuellement le blocus américain et autres provocations armées à ses frontières.
Lybie : 2012.
Syrie : 2012. Les Etats-Unis et ses alliés régionaux (la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar) arment les insurgés, envoient des combattants jihadistes en Syrie et informent les insurgés des mouvements de troupes.
 
 

  3700 milliards de dollars, soit le quart de la dette américaine, 225000 morts et 365000 blessés : c’est le coût des conflits dans lesquels les Etats-Unis se sont engagés depuis le 11-Septembre, selon une étude américaine publiée par l’université Brown (Le Monde du 3-4 juillet 2011).

 

 

 

 

Dans son "histoire populaire de l'empire américain" Howard Zinn détaille les prétextes martelés pour rendre l'opinion publique favorable aux interventions militaires.

Ces prétextes se révèlent faux et les intentions d'apporter la démocratie mensongères.

 

Certainnement un enseignement précieux en ces temps où, transformation miraculeuse, l'occident n'attaquerai plus pour étendre son pouvoir mais pour apporter la démocratie.

 

 

 

 

 

 

L'économiste américain John Perkins a vécu de l'intérieur cette idéologie de l'expension qu'il relate dans "confession d'un assassin financier".

Il était chargé de faire croire à des dirigeants du monde entier, chiffres bidons à l'appuis, que les prêts américains sont les meilleurs pour leur pays.

Ces plans de financement par le Fond Monétaire International, la Banque Mondiale ou autres ont pour effet que les entreprises américaines remportent "l'appel d'offre", construisent les infrastructures pour les riches et laissent le pays fortement endetté et donc à la merci de ces mêmes banques.

Les dirigeants intégres sont intimidés puis s'il persistent à refuser, ils subissent des attentats.

Et si ces étapes ne fonctionnent pas, vient la guerre.

 

 

Ne cautionnant plus ce système, John Perkins quitte son emploi. Ce qui l'amène à rencontrer les Shuars, peuples des forêts de la haute Amazone, comme raconté dans "L'histoire secrète de l'empire américain".

Je terminerai donc sur cette note d'espoir :

" Un vieil homme s'approcha de moi.

Quand je lui manifestai mon intérêt d'aider son peuple à empêcher la jungle d'être détruite, il me rappela que c'était ma culture, et non la sienne, qui était la source des problèmes.

"le monde est ce que vous rêvez qu'il soit", me dit-il. "Vous, vous avez rêvé d'immenses usines, d'immeubles s'élevant très haut dans le ciel, et d'autant d'automobiles qu'il y a de gouttes d'eau dans la rivière. Maintenant vous commencez à vous rendre compte que votre rêve est un cauchemar."

Je lui demandai ce que je pouvais faire pour l'aider.

"C'est simple, répondit-il. Tout ce qu'il faut, c'est changer de rêve. Il faut juste changer une graine différente, montrer à vos enfants qu'on peut faire d'autres rêves." "

 

Published by Darben
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 14:46

 

Sark-Hollande

 

 

 

 

 

Les différences entre PS et l'UMP sont essentiellement sur les questions de moeurs.

Le parti socialiste fait-il du social ?

 "Mon véritable adversaire, c'est la finance" n'est plus qu'un slogan de campagne oublié avec son programme.


S'il y a bien un sujet sur lequel PS et UMP s'accordent parfaitement c'est celui de la guerre.

 

Que fait la France en Afrique ?

 

 

Un petit historique par France 2 de la françafrique :

 

Rappel sur la guerre en Libye...
...guerre humanitaire donc bien sûr sans contrepartie si ce n'est les ressources naturelles :

 

 

 

A parier que la nouvelle guerre au Mali sera tout aussi altruiste. 
Published by Darben
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 21:39

Mond'Hollande

 

 

 

 

 

Pour les personnes qui ne seraient pas informées des prouesses de Merkel :

 

 

 

 

 

 

Nos "élites" sont-elles vraiment plus compétentes que le peuple ?

Et surtout, est-ce un critère pour gouverner ? 

 

 

A l'heure ou les dirigeants sont tous plus impopulaires les uns que les autres mais continuent à gouverner, un peu de culture populaire générale ne peut pas faire de mal :

 

Les représentants doivent-ils être représentatifs, ou supérieurs au peuple ?

Ce fut un questionnement majeur en 1787 lors du l'écriture de la constitution américaine.

 

Il opposait les fédéralistes partisans d'une union des Etats,

et des représentants issus de classes supérieures ;

aux anti-fédéralistes favorables à l'autonomie des Etats,

et aux représentants issus du même milieu que les représentés.

 

 

Quelques citations tirées du livre de Bernard Manin

"Principes du gouvernement représentatif".

 

Du côté anti-fédéraliste

Melancton Smith déclarait :

"L'idée qui nous vient spontanément à l'esprit, lorsque nous parlons de représentants, c'est qu'ils ressemblent à ceux qu'ils représentent ; ils doivent être une image exacte du peuple : ils doivent en connaître les conditions de vie et les besoins, ils doivent éprouver ses misères, et être enclins à poursuivre ses véritables intérêts."

 

Dans une assemblée vraiment représentative, notait Brutus,

"les agriculteurs, les marchands, les artisans et les autres catégories de la population doivent être représentés en proportion de leur poids et leur nombre respectif ; et les représentants doivent avoir une connaissance intime de leurs besoins, ils doivent comprendre les intérêts des différents ordres de la société, sentir ce qui leur convient, et mettre tout leur zèle à promouvoir leur prospérité".

 

Le Federal Farmer déclarait :

"c'est tromper le peuple que de dire aux gens qu'ils sont électeurs et peuvent choisir leurs législateurs, s'ils ne peuvent pas, par la force des choses, choisir des individus parmi eux, et véritablement comme eux."

 

 

 

Du côté des fédéralistes

Manin écrit:

"plus que tout autre dirigeant fédéraliste, Hamilton était disposé à défendre en termes explicites, voire crus, le principe que la fortune devait jouer un rôle dans la sélection des représentants. Son objectif principal était que la jeune nation devienne un jour une grande puissance, peut-être même un empire. Rome le fascinait. Et il considérait la richesse comme le ressort principal de la puissance. Aussi souhaitait-il que le pays soit gouverné par des marchands et des financiers prospères, audacieux et industrieux."

 

"Dans les années 1790, Madison et Hamilton se retrouvèrent dans des camps opposés. Hamilton, alors au gouvernement, continuait de défendre les intérêts commerciaux et financiers et un pouvoir central fort. Madison, quand à lui, avait fait alliance avec Jefferson pour dénoncer la corruption liée à la finance et au commerce ainsi que l'autoritarisme du gouvernement fédéral.

 

Mais tous les fédéralistes s'accordaient sur l'idée que les représentants ne devraient pas être comme leurs électeurs."

 

------

 

 

 

La conception aristocratique de la représentativité a battu celle plus démocratique.

Mais ceux-là même qui ont débattu et écrit la constitution étaient-ils représentatifs ?

Les élections ne privilégient-elles pas les plus riches qui ont les moyens de mener la  plus grande campagne ?
Les élections ne sont-elles donc pas aristocratiques plutôt que démocratiques ?

 

La constitution serait-elle la même avec une assemblée tirée au sort, aujourd'hui ?

Choisirait-elle l'une ou l'autre des conceptions, ou, proposerait-elle une autre voie plus démocratique encore ?

Ne proposerait-elle pas à l'ensemble des citoyens le pouvoir d'écrire et de voter les lois qui vont les concerner ?

Ne pourrait-elle pas écrire le contrôle des comptes, dont les représentants ont la charge, par des jurés tirés au sort ?

...

 

 

Pour mieux comprendre l'importance primordiale d'une constitution écrite par les citoyens et comment y arriver :

http://www.le-message.org/

 

 

 

Published by Darben
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 14:38

NDdL-copie-1

 

 

 

Dessin en éco à l'article d'Hervé Kempf sur le déroulement du procès.


A voir aussi (arrestation à 07:00)


Published by Darben
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:00

pied.jpg

Coursapied.JPG Main-morte-copie-1.JPG

main-copie-1

Des-pieds-et-des-mains

Published by Darben
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 21:35

back soon

Published by Darben
commenter cet article

Profil

  • Darben

Au bout du crayon

Derrière DARBEN se cache DARoussin BENoît ayant étudié quatre ans la bande dessinée et l'illustration à l'école d'art graphique Pivaut à Nantes.
Contact : darben[at]hotmail.fr
 

Besoin De Quelque Chose ?

Mon profil-bouc


 

Jetez-Y Un Oeil